Prévalence femmes et filles concernées par les MGF en Belgique

Prévalence femmes et filles concernées par les MGF en Belgique

Ces deux dernières années, la Belgique a dû faire face à une crise migratoire avec un afflux de familles syriennes et irakiennes mais aussi des familles d’Afrique de l’Est comme la Somalie et l’Erythrée, pays à forte prévalence de MGF. Une nouvelle étude est nécessaire pour mettre à jour les données qui permettront de mieux cibler les actions des services impliqués dans la protection des filles et la prise en charge des femmes excisées. u total 25 917 filles et femmes sont concernées par les mutilations génitales féminines, soit parce qu’elles ont déjà subi une mutilation soit parce qu’elles sont à risque d’être confrontée à la pratique. 17 273 femmes et filles sont déjà probablement excisées et 8 644 femmes et filles sont intactes mais à risque d’être excisées.